Signaler un enfant victime de maltraitances

Sommaire

Dans votre entourage, vous craignez qu'un enfant subisse des maltraitances de la part de ses parents ou de son entourage, vous devez agir.

Avant de signaler un enfant en danger, il faut définir les situations dans lesquelles l'enfant est réellement la nature des maltraitances : violences physiques ou psychologiques, négligences lourdes, agressions, sexuelles, etc.

1. Quels sont les signes de telles maltraitances ?

Les signes physiques sont souvent les premiers à être repérés :

  • bleus et contusions ;
  • automutilation ;
  • troubles alimentaires, etc.

Le comportement peut également être un signe important :

  • repli de l'enfant sur lui ;
  • agressivité ;
  • échec scolaire dû à un désintérêt ou à un rejet, etc.

2. Comment signaler les maltraitances ?

Plusieurs solutions s'ouvrent à vous :

  • Contacter les services sociaux du Département :
    • cellule de recueil des informations préoccupantes ;
    • aide sociale à l'enfance, etc.
  • Contacter les structures de proximité :
    • PMI (Protection Maternelle et Infantile) ;
    • établissement scolaire de l'enfant, etc.
  • Contacter Allô Enfance en Danger, en composant le 119 (numéro vert national) : c'est la solution la plus simple, car elle demande peu de démarches. Par ailleurs, un tchat disponible sur le site allo119.gouv.fr permet de contacter le 119 par écrit. Ce tchat est ouvert 7 j/7 aux mineurs et aux jeunes majeurs de moins de 21 ans, tous les jours de l’année, du lundi au vendredi de 15 h à 21 h, le samedi et le dimanche de 15 h à 19 h.
  • Effectuer un signalement au procureur de la République.
  • Alerter le commissariat ou la gendarmerie lorsque le danger semble immédiat.

Bon à savoir : signaler n'est pas dénoncer, si vous avez des doutes sur des maltraitances subies par un enfant, vous devez tout même le signaler, c'est sa protection qui prime.

Ces pros peuvent vous aider