Police ou gendarmerie

Sommaire

La police et la gendarmerie ont pour objectif le maintien de l'ordre et de la sécurité des personnes et des biens.

La vraie différence est leur compétence géographique. Les grandes agglomérations relèvent de la police, les zones rurales, périurbaines et les villes petites et moyennes relèvent de la gendarmerie.

Police ou gendarmerie : distinction

La Police nationale

Les agents de la police nationale sont fonctionnaires de l’État, principalement affectés dans les régions urbaines. Les policiers ont le statut civil et non militaire. Ils travaillent en équipe, en uniforme ou en civil, et sont toujours armés.

Leurs missions varient en fonction de leurs affectations. Les policiers ont des missions très variées car il existe différents services au sein de la Police nationale. Toutes les missions sont exercées dans le respect des droits de l'homme sous l'autorité du ministre de l'Intérieur ou du préfet. La police reçoit des missions qui sont organisées au niveau central par la Direction générale de la Police nationale (DGPN).

Les missions de sécurité publique de la Police nationale

Il s'agit de la mission qui consiste en l'assistance, la prévention, le maintien de l'ordre et le rétablissement de l'ordre. Elle lutte contre toute forme de délinquance (la criminalité, les violences, etc.) et encadre les événements sportifs, les manifestations.

La Direction centrale de la sécurité publique (DCSP) dirige la sécurité publique.

Il existe un hôtel de police par département et des commissariats qui couvrent une ou plusieurs communes.

Les missions de police judiciaire

Ces missions sont exercées en liaison avec l'autorité judiciaire (le ministère public).

La police judiciaire est en charge, avant ou après l'ouverture d'une procédure judiciaire, des enquêtes, ce qui signifie constater les infractions pénales, rassembler les preuves, rechercher et arrêter les auteurs d'infractions.

La Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) dirige la police judiciaire. Il existe des directions régionales et interrégionales.

Les missions de renseignement

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), anciennement « Renseignements généraux » (RG), se charge de déceler, prévenir et informer les autorités gouvernementales de toute menace susceptible de porter atteinte à la nation, à l'ordre public, aux institutions, etc.

Elle est implantée dans chaque département : service central du Renseignement territorial (SCRT).

Les missions de protection

Le service de la protection (SDLP) est l'ancien service de protection des hautes personnalités.

Au niveau de la DGPN, il existe des services et directions spécialisées, comme :

  • le RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) créé en 1985 pour lutter contre le grand banditisme, la criminalité organisée et le terrorisme ;
  • la Direction centrale des Compagnies républicaines de sécurité (DCCRS) ;
  • l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN) qui est chargée du contrôle des directions et des services ;
  • la Direction centrale de la Police aux frontières (DCPAF).

La Gendarmerie nationale

Les gendarmes sont des militaires et, à ce titre, ils vivent dans des casernes et peuvent être mobilisés si la situation l'exige. Leurs missions varient en fonction de leurs affectations.

Gendarmerie départementale

La gendarmerie départementale est composée de régions de gendarmerie subdivisées en groupements de gendarmerie, subdivisés en compagnies de gendarmerie, subdivisées en brigades territoriales de gendarmerie.

Les victimes portent plainte dans les brigades de gendarmerie. C'est à ce niveau que sont effectuées les enquêtes administratives et judiciaires.

Bon à savoir : l’application « Ma Sécurité » permet d'entrer en contact avec la police ou la gendarmerie 7 j/7 et 24 h/24 grâce à un tchat. Cette application propose un service de pré-plainte et de signalement, un accès à l'ensemble des numéros d'urgence et des renseignements sur les démarches à suivre en cas de vols, mais aussi en cas de violences, de menaces ou d’escroqueries.

Gendarmerie mobile

Elle a pour mission le maintien et le rétablissement de l'ordre et de la sécurité. Elle intervient sur l'ensemble d'un département en renfort de la gendarmerie départementale.

Garde républicaine

Elle a des missions de sécurité publique et d'honneur. Il existe des unités spécialisées comme le Groupement d'intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) qui est spécialisé dans la gestion de crises et a une mission équivalente à celle du RAID.

Similitudes entre la police et la gendarmerie

Outre de fortes ressemblances concernant les unités spécialisées, il existe entre la Police nationale et la Gendarmerie nationale d'autres similitudes.

Depuis 2014, gendarmerie et police sont soumis au même code de déontologie intégré dans le Code de la sécurité intérieure. Chaque policier et chaque gendarme doit effectuer sa mission dans le respect de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, de la Constitution, des conventions internationales et des lois.

Les policiers et les gendarmes n'ont pas le droit de grève.

Depuis 2009, police et gendarmerie sont sous la tutelle du ministère de l'Intérieur. Dans le domaine de la police judiciaire, des gendarmes ou des policiers peuvent être amenés à traiter des enquêtes de manière indifférenciée.

Bon à savoir : Les militaires des deux corps peuvent être appelés à servir dans les armées en cas de besoin.

Police ou gendarmerie : les différences

Outre la répartition de leur compétence au niveau géographique, il existe des différences. La Police nationale est organisée selon un schéma horizontal avec de grandes directions et la Gendarmerie nationale est organisée selon un schéma vertical (polyvalence de ses unités).

À noter : les policiers ont le droit de se syndiquer contrairement aux gendarmes.

Les gendarmes, par leur statut militaire, sont soumis aux mutations et à une plus grande disponibilité.

Les véhicules utilisés par la police et la gendarmerie varient également, allant des véhicules de patrouille standard aux véhicules spécialisés pour les unités mobiles.

Formation et parcours professionnels dans la police et la gendarmerie

La formation et le parcours professionnel dans la police et la gendarmerie en France sont des voies distinctes, chacune offrant une variété de grades et de spécialisations.

Dans la police, le concours est la seule voie d’entrée. Les candidats peuvent s’inscrire à des études de droit ou en sciences politiques pour augmenter leurs chances de réussite. Les officiers de police se spécialisent dans divers domaines, tels que la sécurité publique, le maintien de l’ordre, la sécurité routière et la police judiciaire. Les agents de police peuvent également travailler dans des unités spécialisées, comme les brigades de protection de la famille, les unités nautiques ou les unités canines.

En ce qui concerne la gendarmerie, les gendarmes assurent la protection des personnes et des biens. Ils peuvent être affectés à différentes unités et zones, y compris les pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie nationale. Les officiers et sous-officiers de gendarmerie servent dans des unités variées, sur le territoire national comme à l’étranger. Les grades dans la gendarmerie vont du gendarme adjoint à l’officier de gendarmerie.

Les formations pour devenir gendarme ou policier sont rigoureuses et nécessitent un engagement fort envers la défense et la sécurité de la République. Que ce soit dans les forces de police ou les brigades de gendarmerie, chaque emploi joue un rôle crucial dans la surveillance et la protection de notre territoire.

En résumé, la formation et le parcours professionnel dans la police et la gendarmerie offrent une multitude d’opportunités pour ceux qui sont dévoués à la sécurité et à la défense de la France.

Comment choisir entre la police et la gendarmerie pour une carrière ?

Afin de choisir entre la police et la gendarmerie pour une carrière en France, il est nécessaire d’avoir une compréhension claire des deux corps.

Les policiers et les gendarmes sont deux forces de défense importantes en France, chacune ayant ses propres zones d’opération et de surveillance. Les policiers travaillent principalement dans les grandes villes tandis que les gendarmes sont plus présents dans les petites agglomérations et les zones rurales.

La formation est un aspect crucial à considérer. Bien qu’elles soient différentes, elles reflètent les spécificités de chaque corps. De plus, les concours pour entrer dans ces deux corps sont rigoureux et nécessitent un engagement fort.

En termes de grades, les deux corps offrent une variété de postes, allant des agents de base aux hauts officiers. Les grades sont obtenus par l’ancienneté et la performance dans le corps.

En ce qui concerne l’emploi, les agents de la paix ont des horaires de travail différents. Les gendarmes peuvent être rappelés à travailler en cas d’urgence tandis que les policiers ont des horaires de travail plus réguliers.

Dans les faits, choisir entre la police et la gendarmerie pour une carrière dépend de vos préférences personnelles, de votre engagement envers la défense de la République et de votre volonté de servir dans des zones spécifiques.

En conclusion

  • La police et la gendarmerie sont deux entités séparées qui jouent des rôles complémentaires dans le maintien de l’ordre en France.
  • Bien que partageant des objectifs communs, ces deux forces ont des responsabilités spécifiques en fonction de leur zone d’opération.
  • Les parcours pour devenir policier ou gendarme varient et offrent une variété d’opportunités de carrière et de grades.
  • Le choix entre l’un ou l’autre dépend de facteurs individuels, y compris les aspirations de carrière et l’engagement envers la défense de la République.

Ces pros peuvent vous aider